Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Sep/12

6

« Quand nous étions écoliers » France 3

Hier soir une excellente émission sur l’école était diffusée sur France 3 . Malheureusement je n’ai pu l’enregister, MAIS elle sera redifusée le 10.09.2012.  On mesure sur ces images l’importance de revisiter l’histoire pour en retirer quelques enseignements, (si je puis dire…).  j’ai pu mettre un visage sur Bernard Lahire ,  j’avais étudié bon nombre de ses textes en Sciences de l’Education ), Arielle Adda y participe également. Ce qui m’a frappée le plus , c’est le stress que l’on donne inutilement aux enfants. Je me souviens de mon entrée en sixième, il n’était nullement question de peur, de difficultés, du style « tu verras, la sixième , c’est hyper dur !…non, on allait en sixième comme on allait à la piscine , point ! Il est à remarquer que l’on fait la même chose avec l’entrée en CP…j’avais remarqué également ce don de stress dans la scolarité de mes enfants. Inutile de dire que je n’y participais pas ! Il ne faut pas s’étonner ensuite que les enfants ( certains enfants) aient quelques difficultés avec les apprentissages, qui sont désignés par bon nombre d’ adultes comme quelque chose d’insurmontable ! on sait bien que le stress exagéré entraîne une baisse de vigilance cognitive et intellectuelle. Nous sommes passés de la maltraitance physique de certains enseignants qui tapaient sur les doigts avec les règles en métal ou qui mettaient du scotch sur la bouche (à moi…)…à de la maltraitance psychologique (stress excessif, harcèlements …) qui fait bien plus de dégâts, mais moins visibles à court terme.

Sur la fin du documentaire , on aborde le sujet des EIP, avec une interview d’Arielle Adda.

Beaucoup de sujets sont traités et sont une mine d’or pour de futurs articles. Ne ratez pas l’enregistrement du 10 septembre !

 

 « Malgré la modernisation de son modèle à la fin des années soixante, se pose aujourd’hui encore la question de l’avenir de l’école…
Un documentaire écrit et réalisé par René-Jean Bouyer
Une coproduction Cinétévé, avec la participation de France 3, avec le soutien de la Procirep-Angoa et la participation du CNDP

L’école publique est longtemps restée immuable, identique au modèle de Jules Ferry. A la fin des années soixante, elle cherche à se mettre en phase avec son temps. Elle aura beau multiplier les réformes, elle ne parviendra pas à retrouver l’image d’excellence qui était la sienne. L’école qui avait fait l’orgueil de la République, est désormais au coeur de nos soucis, de nos débats, de nos conflits.

Pour tenter de comprendre les origines de cette crise, il est utile de remonter le temps. Ce film s’attache au quotidien des élèves d’aujourd’hui et le confronte à des images rares, tirées du sommeil des cinémathèques. Si le résultat est amusant, voire saisissant, l’enseignement à en retirer est moins simple qu’il n’y paraît.

René-Jean Rouyer est d’une génération qui a connu une école directement inspirée par Jules Ferry, sa vision de l’enseignement restait marquée par ses méthodes. Bien sûr, discipline brutale et apprentissages par cœur ont heureusement disparu, mais l’enfant se tourne-t-il spontanément vers le savoir comme le rêvaient certains pédagogues ? Faut-il proposer ou imposer les connaissances ? L’école s’est-elle démocratisée depuis cinquante ans ?
Ces questions, à l’heure de l’enseignement de masse, ont du mal à trouver une réponse et les enseignants cherchent chacun de leur côté des solutions.

Ce sont donc deux « maîtresses », Marilyn et Muriel, aussi sincères et dévouées l’une que l’autre, mais aux méthodes d’enseignement sensiblement différentes qui nous font découvrir la réalité du terrain, autrement dit de la classe, à Paris et en province.
Leurs élèves témoignent qu’en un siècle l’éducation est devenue plus ouverte, plus soucieuse de l’épanouissement des enfants, mais que dans le même temps, les maîtres d’aujourd’hui ont perdu les certitudes des instituteurs de la communale d’autrefois.

Alors quel avenir pour l’école ?

Avec Vincent Troger (historien de l’éducation), Antoine Prost (historien de l’éducation), Arielle Adda (Psychologue), Bernard Lahire (sociologue), Luc Ferry (ancien ministre de l’éducation) ou encore Rita Hofstter (historienne de l’éducation).

Histoire immédiate, c’est Le rendez-vous du documentaire de France 3 dont l’ambition est de raconter aux téléspectateurs leur histoire, celle qu’ils ont, pour la plupart, vécue depuis le début du XXe siècle.

Rediffusion le 10 septembre à 3h05  « 

http://programmes.france3.fr/documentaires/index.php?page=doc&programme=histoire-immediate&id_article=3011

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»