Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Sep/12

3

réflexions sur le SAP (syndrôme d’aliénation parentale)

Réflexions sur le SAP

Madame Gryson (toujours) m’a alertée sur les fondements du SAP , l’invention de R. Gardner, et j’ai entrepris de relire plus en profondeur ce que j’avais lu il y a de cela plusieurs années. Il s’avère que le SAP n’est pas reconnu par la communauté scientifique , ni par l’APA (American psychological Association). Ainsi je corrige mon erreur et je ne ferai plus référence à Richard Gardner qui est controversé et apparemment peu fiable.

A lire :  http://contrelesap.canalblog.com/

 Néanmoins ce phénomène existe, la situation existe, c’est-à dire le dénigrement répété et délétère d’un parent par l’autre parent : nommons-la …toxicité parentale… parents toxiques…chaos familial…On peut l’appeler plus simplement l’aliénation parentale, comme cela est bien expliqué dans ce PDF qui nous vient du Québec.

  http://www.acalpa.info/pdf/alienation_parentale_quebec.pdf

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

17 Comments pour réflexions sur le SAP (syndrôme d’aliénation parentale)

Will | 3 septembre 2012 à 14 h 09 min

Bravo Nadine pour votre réflexion sur l’aliénation parentale. Oui, ça existe!!!
Laissons le DR Richard Gardner en paix… Dieu a pitié de son âme et il n’a plus la possibilité de se défendre.
Dans nos groupes, les professionnels de la santé qui osent dénoncer ces vérités sont attaqués systématiquement par des gens malintentionnés. Dès lors, on se retrouve avec des étiquettes d’abuseurs sexuels sur les enfants… ou de personnages pervers… ou de manipulateurs destructeurs! Il ne faut pas oublier, non plus, les phénomènes de « Fausse Mémoire » ou de mémoire modifiée des enfants, lesquelles mémoires ont été modifiées par les mères… ou par les pères !!!
Cherchez les motifs de ces accusations négationnistes… et vous trouverez. Mais la vérité finit toujours par triompher ! (Will International Network)

Nadine Kirchgessner | 3 septembre 2012 à 17 h 40 min

des motifs de la part de psychologues en exercice…je n’en trouve pas car il est tellement évident que cela existe, comme la douance d’ailleurs…comme d’habitude en ce qui concerne l’humain, il ne faut pas réfléchir trop rapidement. Au sujet de la mémoire des enfants, j. Piaget psychologue du développement très connu a cru pendant 15 ans qu’il avait subi une menace d’enlèvement et avait été sauvé par sa nurse…jusqu’à ce que sa nurse s’accuse de ce mensonge à ses parents qu’elle avait proféré pour se faire valoir…il était sûr qu’il se souvenait de ce fait. sa mémoire avait été modifiée par l’histoire racontée par ses parents.

Fred | 3 septembre 2012 à 22 h 56 min

Certains enfants expriment et s’inqietent de ces trous de mémoire provoqués par le lavage de cerveau.
Le mien, 11 ans, ne peut qu’exprimer la peur, il croit que son « cerveau est malade ». Heureusement il a résisté j’usqu’a présent au SAP, je le maintiens comme je peux. Ma methode fonctionne, elle est instinctive, celle d’un papa qui ne voit que si peu son fils qu’il a choisi de vivre pleinement des instants harmonieux et ça marche…Obligé tout de même de remettre un petit peu d’ordre dans ce petit cerveau inquiet et ne pas le laisser s’imprégner.
Merci pour vos recherches.

Nadine Kirchgessner | 3 septembre 2012 à 23 h 17 min

C’est la meilleure méthode, avoir une bonne relation avec votre enfant.C’est de cela dont il se souviendra une fois adulte et qui va le construire. Un enfant a besoin de ses deux parents , et qu’ils ne se dénigrent pas l’un l’autre.

Will | 5 septembre 2012 à 16 h 46 min

Bon, puisque nous discutons de « Fausse Mémoire » ou de mémoire modifiée… je vais parler de mon expérience personnelle : Je cite l’histoire d’Olivier LIMET qui a un enfant qui a menti au Juge en disant qu’il était né au Kenya et qu’il voulait vivre avec sa maman au Kenya. Or, Olivier a pu prouver au juge que l’enfant avait quitté la Belgique à l’âge de 12 ans !
Quid lorsque les juges écoutent les enfants victimes de fausse mémoire et représentés par leurs avocats… Comment ces Juges vont-ils « apprécier » la situation conflictuelle et comment ces Juges vont-il prendre de bonnes décisions pour appliquer les termes de la loi ? C’est IMPOSSIBLE… Sauf que la Médiation Familiale (Conventionnelle, hors secteur judiciaire, hors secteur marchand) peut arriver à gérer les conflits… et ce, dans l’intérêt des parents et des enfants !
Source : Le témoignage d’Olivier Limet:
http://www.lalibre.be/societe/sciences-sante/article/89050/un-pere-deteste-par-ses-enfants-raconte.html

Will | 5 septembre 2012 à 16 h 47 min

Le deuxième exemple de « Fausse Mémoire » que je connais avec certitude est celui de ma fille qui avait 10 ans, en 1994, lorsque j’ai été expulsé de mon foyer, en janvier 1994, par la Justice, sur la demande de mon épouse, après 28 ans de mariage (sans que la justice ne s’inquiète du bien-fondé des accusations de mon épouse, ni du désarroi de mes jeunes enfants privés d’un père attentionné).
Il y a quelques mois, je l’ai retrouvée sur Internet, et ma fille m’a téléphoné pour me reprocher certaines choses : que je l’avais dénigrée (je n’ai pas eu le temps d’en savoir plus) et de l’avoir battue, elle et son frère de 9 ans, à coups de cravache !!! Elle m’a aussi reproché d’être malade sur le plan psychologique… Je l’ai arrêtée dans ses cris de larmes et de reproches… en lui disant que JAMAIS je n’avais levé la main sur mes enfants ! Je lui ai dit qu’elle pensait ça, car c’est sa mère qui lui avait mis ça dans sa tête. Elle m’a répondu que NON… et que sa mère était son « Dieu » et qu’elle souhaitait qu’elle vive jusque 100 ans. Ma fille a 28 ans aujourd’hui ! C’est une adulte à la mémoire modifiée. Cela fait plus de 18 ans que je n’ai plus vu mes 5 enfants !
Source : Accusé à tort, Michel ne reverra jamais plus ses cinq enfants
http://laviedeperes.over-blog.com/article-16340155-6.html#anchorComment

Will | 5 septembre 2012 à 16 h 48 min

Prenons patience, l’aliénation parentale sera inscrite dans les livres médicaux DSM 5 et dans le ICD 11, en 2013.
Voici le témoignage que j’ai reçu… sur Facebook… d’un professionnel dans le domaine de la santé mentale :
« Un des principes utilisé par le parent aliénant est de scinder l’image parentale de l’ enfant. Tous les moyens et stratagèmes seront mis en oeuvre afin de pouvoir y parvenir… Cela peut passer par la privation, en douceur, de tout contact
téléphonique avec l’ enfant, prétextant que l’enfant n’est pas là ou il est au bain…. ou il est trop tard pour appeler….
Cette exclusion volontaire ne s’en limite pas là, elle touche aussi le refus de la garde de l’enfant au meilleur accord des parents lorsque les droits parentaux sont conjoints de droit….  » si tu ne peut pas accueillir les enfants pour la période qui te

reste répartie… tu perd ton tour !!!  »
Ce n’ est qu’un exemple parmi tant d’ autre, le SAP revêt également d’autres formes bcp plus insidieuses toujours dans le but ultime d’éloigner  » le mauvais parent « .
A l’enfant, lui sera inculqué un rôle, le rôle d’un enfant guerrier le poussant à agir, réagir ou ne pas réagir dans les confits parentaux.
Le SAP est insidieux, il s’installe peu à peu et creuse de jour en jour le fossé qui sépare le parent isolé de ses enfants. Indéniablement les enfants souffrent en silence… Ils sont démunis, se retrouvent au milieu d’un champ de bataille et pour les plus jeunes qui n’ont pas encore acquis le discernement… vers que camp vont t-ils se réfugier ? A mon sens, une chose est sure, ne pas baisser les bras, continuer à faire valoir nos droits parentaux pour le bien, l’harmonie, le devenir et l’amour de nos enfants… Le temps reste à l’heure actuelle notre meilleur allié devant ce fléau qu’est le SAP…….. Je parle en tant que professionnel dans le domaine de la santé mentale mais aussi en tant que père séparé de ses enfants depuis plus de 4 ans avec les difficultés qui en résultent.
rv, un père attentif au devenir de ses enfants. »
5 juin 2012

louis | 13 septembre 2012 à 22 h 41 min

Bonjour,

Pour en savoir plus sur l’aliénation parentale :

http://exclusion-alienation-parentale.info

Site d’information et de ressources

Cordialement

Nadine Kirchgessner | 14 septembre 2012 à 12 h 50 min

merci Louis .

Michel WILLEKENS | 26 mai 2016 à 11 h 38 min

Pour en savoir plus, par 2 Scientifiques et Professionnels (et non par des  »Fauteurs de Confusions disant que le SAP (symptôme / syndrome / trouble) est controversé… Vous pouvez consulter le document ci-après :
INTW17 VanGijz Maman ou papa.pdf
12 décembre 2015, 10:13 · Dernière version par Michel Willekens
(Recherches – Etudes – Communications 1994 – Michel WILLEKENS – International Network)

Michel WILLEKENS | 26 mai 2016 à 12 h 08 min

Après plus de 22 ans de silence, de mépris et de haine à mon endroit (en raison du SAP / fausse mémoire), ma fille Alexandra qui avait 9 ans en décembre 1993 m’a contacté le 24/12/2015, me disant :  »Papa, peux-tu me contacter car je vais mal… »
Aussitôt, je fixai un rendez-vous au Restaurant avec ma fille. Nous nous sommes juré de ne plus nous quitter.
Un peu plus tard, ma fille me demanda :  »Tu ne me quitteras jamais ? »
Je lui répondis :
 »Je n’envisage pas de te quitter, toi, ma richesse vivante »…
Plus tard encore, j’ai appris qu’Alexandra avait pensé de se jeter au Canal, tant elle était désespérée… à 31 ans… d’avoir été trompée et abandonnée par sa mère…
Maintenant, je ne vis plus comme une  »Merde », c’est à dire vivant comme un papa traité par une  »Justice de bric-à-brac » (digne d’un Etat Voyou)… et traité par ma famille et par mes amis comme un père indigne, incapable de bien élever ses enfants.
En effet, en raison de ce que pensent tout le monde :  »Si depuis plus de 22 ans, tes 5 enfants ne veulent plus te voir, et qu’ils te rejettent… c’est en raison de ton incapacité d’être un bon père ! Tu dois te remettre en question, Michel ! »…
Maintenant, ma fille a mis au monde une petite fille si belle que j’adore !
Voici, ce que me réserve ma vie, à 73 ans, dans un  »Etat de Non Droit »… où j’ai tout perdu : ma maison et son contenu, mes enfants, mon emploi et plus plusieurs millions d’Euros ! Tout le monde s’en fiche ! Sauf moi !

Nadine Kirchgessner | 1 juin 2016 à 11 h 05 min

Merci Michel de nous avoir donné des nouvelles et je suis ravie que ayez retrouvé votre fille.

Nadine Kirchgessner | 20 juin 2016 à 14 h 30 min

je viens de lire cet article qui montre qu’il existe tous les cas.
toute situation doit être minutieusement précisée dans les conflits.
https://revolutionfeministe.wordpress.com/2016/06/18/la-guerre-de-la-justice-americaine-contre-les-meres/

Will | 19 décembre 2016 à 16 h 43 min

Merci Nadine Kirchgessner pour cet article publié le 20 juin.
J’étais bien au courant de cette dérive…
Mais comment savoir qui ment ? et qui dit la vérité ?
Impossible avec une justice qui fonctionne avec des lois instituées depuis 1803 !

La solution à tous ces mensonges, à tous ces conflits, c’est la bonne pratique du  »Modèle de Cochem » qui existe depuis près de 30 ans, qui permet de résoudre les conflits à +- 95 % et d’approcher les 100 % de résidences alternées (hébergements égalitaires)…
Voilà la solution pour éviter les fausses mémoires produites par le SAP.

Bonnes fêtes de fin d’année, et bon début 2007, chère Nadine

julienselignac | 29 décembre 2016 à 12 h 24 min

Will | 5 avril 2018 à 22 h 40 min

Concerne:
Expertises judiciaires : le recours au « syndrome d’aliénation parentale » bientôt proscrit car médicalement infondé
Par Marie-Christine Gryson-Dejehansart.  LUNDI 5 DÉCEMBRE 2016

► Par manque de temps, je viens de lire cette information totalement eronnée en tous points, et émise par une adepte du profil d’une  »Néoféministe-misandre », ou d’une  »Pro-mère », donc anti-pères…

Cette réaction contre le SAP ou l’AP, ou le TAP, me fait penser à une autre erreur de pensée, qui serait celle de dire que le SIDA n’existe pas, et que c’est aussi une invention…

En effet, le SAP, l’AP, le TAP, sont des réactions pathologiques pouvant être assez graves (échelle de 1 à 10) voire délétères ou morbides sur la santé des enfants, même devenus adultes !
En cause de cette pathologie, des  »enfants du conflit conjugal de leurs parents » (mariés ou non) qui sont devenus adultes, doivent être soignés à vie, pour (par ex.) des troubles de  »schizophrénie-paranoïde ». D’autres vont jusqu’aux suicides, même à 30 ans…

C’est quand même curieux… et même très inquiétant… de constater que tant de contestataires et de non médecins spécialistes (quoi que) s’opposent aux avis des meilleurs spécialistes mondiaux de la santé mentale, et des relations parents-enfants !

Les troubles consécutifs à l’aliénation parentale sont inscrits dans le DSM5 depuis le 18/05/2013, par une équipe internationale les meilleurs spécialistes du SAP.

Il faut alors chercher… ailleurs… les motifs réels qui poussent tant d’opposants au SAP !
Depuis plus de 24 ans, j’ai mené mes recherches, et je pense connaître les raisons diverses qui animent ces détracteurs du SAP.

Des Tribunaux ont reconnu les effets malsains du SAP, et ils ont condamné des parents pour avoir manipulé leurs enfants, de manières destructrices, afin de les soustraire, sans raison valable, à leurs pères, ou… depuis quelques années… à leurs mères.

Ces manipulations particuières (aux conséquences de SAP/AP/TAP/SDM) sont, en fait, des  »Abus de faiblesse / sujétion psychologique / déstabilisation » (c’est selon) sur des personnes vulnérables, tels les enfants, et punissables par la Loi du 12/06/2001, en France, selon le Code Pénal – Art 223-15-2

Pour en terminer, une fois de plus, je constate l’infinie bêtise humaine et la compare à l’infinité de notre Univers !
Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue
À bon entendeur…

«

»