Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Mai/12

3

réflexion

J’ai entendu M. Rufo expliquer à une maman qui posait une question sur les sauts de classe… Sa fille de huit ans avait déjà sauté une année et elle se demandait si elle devait encore en sauter une, parce qu’elle s’ennuyait. Et M. Rufo de répondre qu’il était bien de s’ennuyer un peu en classe…
L’avance de cette petite fille n’était pas évoquée, ( son décalage, son QI, son entourage familial et amical, son envie ) ni les conséquences très néfastes de l’ennui profond si le décalage est important (désinvestissement de l’école entraînant l’échec et mauvaise estime de soi). le seul inconvénient évoqué était le décalage physique et psychique d’une préado mise en présence d’adolescents plus âgés. Ce décalage existe, c’est vrai, mais il faut vraiment réfléchir aux sauts de classe au cas par cas. Il faut lire aussi et entendre les témoignages des adultes à haut potentiel quand ils racontent leur « ennui » et leurs « ennuis ».

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»