Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Sep/10

14

réflexions

Voici un extrait de mon mémoire  :

Dans le même temps, les associations ont travaillé d’arrache-pied pour alerter les enseignants et l’éducation nationale sur la proportion  (un tiers)  de ces enfants qui sont en échec scolaire profond. Ces travaux ont abouti au rapport  Delaubier[1] de 2002. Il s’en est suivi une loi, du même nom.

 L’intégralité du texte se trouve en annexe.

 Voici une copie du bulletin officiel de l’Education Nationale :

 

 Le B. O. 2149

N°38

25 OCT.

2007 ENSEIGNEMENTS

ÉLÉMENTAIRE ET

SECONDAIRE 

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ;

aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices

et directeurs des services départementaux de l’éducation

nationale ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie,

inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux ;

aux inspectrices et inspecteurs chargés des circonscriptions

du premier degré

■ La loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école prévoit, dans son article 27

Codifié 321-4, une meilleure prise en charge des élèves intellectuellement précoces ou manifestant des aptitudes particulières et qui montrent aisance et rapidité dans les activités scolaires, “notamment par des aménagements appropriés”.

 

 

 

 


[1] Delaubier, inspecteur d’académie, auteur du rapport « la scolarisation des enfants précoces »

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»