Planète surdoués | Un espace d'information et de recherche sur la douance

Nov/09

25

Tribulations

La maternelle.

Je vais raconter la maternelle de mon fils aîné. C’est le début de nos mésaventures avec l’école. La maternelle a été une catastrophe , surtout pour les 2 aînés.

maternelle , petite section.

Il s’engageait vers l’école dans un esprit très confiant, nous aussi. Nous lui avions dit que ce serait bien ! Je pense que la déception était à la hauteur de ses espérances. Durant l’été avant la maternelle , il écrivait les lettres  , « en bâtons », et il me demandait , « qu’est-ce que j’ai écrit ? ». Il avait déjà bien capté le passage de l’idée , de ce qu’il voulait dire, à l’écrit. Il dessinait aussi bien pour son âge. A ce moment, je ne m’en rendais pas trop compte, puisqu’il était mon premier enfant. mais je connaissais bien les enfants, ayant fait énormément de baby-sitting durant mes études. je me disais  qu’il était très malin !

Premier jour d’école, je récupère un enfant hurlant, à tel point que je me demandais si on ne l’avait pas battu ! j’étais très étonnée, car il ne pleurait pas facilement. il ne savait pas me dire ce qu’il avait. ce n’était pas des pleurs « normaux ». Je n’ai jamais vu un enfant pleurer comme cela., même depuis. Il ne pleurait pas dans l’école, il attendait d’être à la maison pour qu’on ne le voit pas .  Il me disait  « les autres, ils sont bêtes ! ».  Une semaine se passe comme cela, avec des pleurs qui pouvaient durer une ou deux heures. Après , ça se passait, et il rejouait normalement.

Il n’allait à l’école que le matin, car il ne voulait pas faire la sieste. Donc, dès le début, voyant ces pleurs qui commençaient à m’inquiéter, je le gardais l’après-midi. Avec moi, il jouait, il dessinait, et il écrivait toujours ses lettres, et je répondais à ses questions. Une fois, je me souviens, sur la route de l’école, je lui dit : « tu sais, si c’est trop dur, tu n’es pas obligé  » et il me répond : « Si, si, j’y vais, je joue à l’école avec mes copains, et je travaille à la maison « ! A la première réunion de l’école, j’ai vu ce qu’il y faisait : des gribouillages ! Il avait dû se dire , « tiens à l’école, ils font des gribouillages, je vais faire comme eux. ». Quand je lui ai demandé pourquoi il ne montrait pas à la maîtresse ses beaux dessins et ses lettres, il me disait qu’il ne savait pas. Il n’a JAMAIS  MONTRE en maternelle, tout ce qu’il savait faire, malgré mon insistance.  J’ai demandé à la directrice pour  voir le RASED, elle a refusé, me disant qu’ils connaissaient bien les enfants et leur travail !.   Donc, nous avons écrit à l’inspecteur de l’Education nationale, en demandant à ce que notre enfant voit le RASED. Nous avions joint à notre courrier quelques dessins, en expliquant qu’il faisait des gribouillages en classe. Et il s’est passé cette chose qui nous a définitivement classés dans le camp des parents  « embêtants » !  Il est allé dans la classe voir mon fils. et nous avons reçu un courrier disant que notre enfant allait très bien.et qu’il était dans la norme. Il n’avait regardé que les dessins faits en  classe. c’est tout juste s’il ne croyait pas que c’était moi qui dessinait.  Vers fin octobre, j’en ai parlé à mon medecin traitant, parce qu’il pleurait toujours énormément, et j’ai montré ses dessins. Mon médecin qui avait une fille de 2 ans de plus, me dit que sa fille ne dessine pas aussi bien. Il m’a donné l’adresse d’une psychologue-psychanalyste qui a trouvé bien sûr que le problème venait de moi. je suis donc allée chez elle quelques mois, au lieu de m’occuper de la précocité de mon enfant.

Il était dans une  classe petits -moyens. Un remplaçant a terminé l’année, et il a remarqué son avance , et il l’a mis  avec les moyens. Cette année de petite section, nous n’avons jamais pu voir le RASED.

Share

RSS Feed

Laissez un commentaire!

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.

No comments yet.

«

»