Chemin d’école

COLLEGE

En 6e, je suis allée dans un collège-lycée privé, ma mère ne payait pas les frais de scolarité, car elle était institutrice dans le privé.

J’ai été une élève pauvre parmi des plus riches que moi, mais cela m’a énormément appris. Cela ne me gênait  pas outre mesure. Au contraire, cela m’ouvrait  d’autres horizons.

En 5e, un jour le  professeur de maths m’a prise à part, car elle avait remarqué que je ne participais plus, du jour où elle m’avait demandé de me taire pour laisser répondre les autres. Elle m’a dit  : »Vous n’êtes pas heureuse ! »               Ah, bon !

J’étais souvent exclue des cours car très bavarde ! Et j’étais souvent envoyée chez la directrice. Elle m’a dit un jour, en 4e,  « Mais qu’est-ce que j’apprends ?,  vous êtes une bonne élève ? »                     Ah, oui….

Share

Une réflexion sur « Chemin d’école »

  1. La fin de ce post me fait penser à une anecdote à l’école d’infirmière. J’étais hyperactive, je parlais tt le temps, était tt le temps en retard, lisais pdt les cours, embêtais les autres parce que je m’ennuyais. ET un jour on nous a rendu « en public » les notes des derniers partiels. J’étais ds les premiers et une fille est venue me voir en me disant : « toi, Christine, tu as telle note ? ! bah dis donc tu m’étonnes ! » et je lui ai répondu « ha bah je suis ptet moins conne que j’en ai l’air » ! ça me fait rire auourd’hui mais à l’époque j’ai répondu ça non parce que je le pensais, mais parce que je me suis rendue compte de ce que je renvoyais et que ça m’a bcp blessée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour éviter les spams, merci de donner la réponse au calcul suivant: Le délai maximum de validité du CAPTCHA est dépassé, merci de le relancer.